Aide et soutien aux communautés pauvres

Les programmes d’aide à la communauté font partie intégrante du travail que la Fondation Nos Petits Orphelins (NPO) réalise en Amérique latine et en Haïti. Nous contribuons de différentes manières au développement des personnes au sein de leurs communautés dans tous les pays où nous sommes présents. Que ce soit, par exemple, une aide d’urgence en cas de catastrophe naturelle ou de crise locale, ou une collaboration avec des organisations nationales de protection de l’enfance. Au travers de nos programmes d’aide, nous essayons de respecter au maximum les normes légales, éthiques et culturelles locales. C’est en joignant nos efforts avec les initiatives de la communauté internationale et locale que nous observons des progrès significatifs dans la communauté.

Garderies | Écoles | Réintégration familiale | Foyer temporaire | Cliniques externes

Garderies

Le but de nos garderies est d’accompagner les mères célibataires qui travaillent ou qui étudient en offrant à leurs enfants des services de garde de jour abordables et de haute qualité. Dès lors, elles n’ont plus à choisir entre leurs enfants, leur travail ou la poursuite de leurs études. Nous nous occupons des enfants âgés de 1 à 7 ans. Nous pouvons offrir à ces enfants une éducation, les petits déjeuners, les repas et le transport, et de l’amour aussi, tout en leur inculquant des valeurs.

Quelques faits :

● La garderie du village d’enfants au Honduras s’appelle « Pasos Pequeñitos » (Les Petits Pas). Une vingtaine d’enfants y sont pris en charge.
● Au Salvador, le village d’enfants a ouvert les portes de sa garderie en 2017 pour 50 enfants issus des communautés.
● Le village d’enfants du Guatemala a ouvert sa garderie en 2019. En ce moment, la garderie accueille 21 enfants des communautés avoisinantes, âgés de 1 à 4 ans.

Écoles

Nos écoles primaires et secondaires garantissent une éducation aux enfants qui vivent avec nous dans les villages d’enfants. Bien sûr, nous ouvrons aussi nos portes aux enfants des communautés avoisinantes et offrons des bourses aux étudiants externes. Plus de 5400 enfants fréquentent nos écoles du lundi au vendredi. De plus, nous leur offrons également un petit déjeuner, un dîner et un programme de santé et de développement assurant le bon développement de l’enfant.

Le Mexique, le Honduras, le Salvador, la République dominicaine, le Nicaragua, le Guatemala et Haïti disposent de licences de leur Ministère de l’Éducation nationale respectif. Cela signifie que les écoles et les ateliers sont accrédités pour délivrer des certificats légalement reconnus à la fin du cursus scolaire des enfants et des jeunes. Le contenu et la qualité des programmes d’éducation reposent entre autres sur les normes internationales de la pédagogie Montessori et sur l’anglais (qui n’est pas enseigné dans la plupart des écoles de ces pays).

Réintégration familiale

Beaucoup d’enfants restent dans nos villages d’enfants jusqu’à ce qu’ils deviennent indépendants. Cependant, d’autres peuvent être confiés à nos soins temporairement parce que leur famille ne peut pas subvenir à leurs besoins. Dans d’autres cas, ils ont été redirigés chez nous par le gouvernement local. Dans le respect des Lignes directrices des Nations Unies relatives à la prise en charge alternative des enfants, lancées en 2010, nous avons développé le programme communautaire « One Family » (une famille).

Notre vision ? Nous soutenons les familles pour que les enfants puissent aller à l’école et de devenir des adultes indépendants et responsables. En cas de maladie, les enfants peuvent consulter un médecin. Qui plus est, nous garantissons une nourriture saine et des vêtements. Et cela ne s’arrête pas là ! Outre l’aide financière, nous aidons également les parents dans l’éducation de leurs enfants. Ainsi, avec le programme « One Family », nous garantissons une prise en charge responsable au sein du foyer.

Foyer temporaire

Le foyer temporaire « Casa Mi Esperanza » est situé à Catacamas, dans l’état d’Olancho. C’est l’un des états les plus vulnérables du Honduras. La maison est un hébergement temporaire pour les enfants qui ne peuvent pas vivre avec leur famille en raison de risques sociaux. Entre-temps, nous cherchons une solution permanente pour eux. Nous aidons donc les enfants en situation à risque, par exemple les enfants abandonnés, mais aussi les migrants mineurs, les enfants qui vivent dans la rue, les enfants qui ont été maltraités, etc. La période pendant laquelle un enfant reste dans notre maison temporaire peut varier de quelques jours à un mois. En République dominicaine, nous avons également un foyer temporaire appelé « Niños de Dios », situé à Monte Plata.

Nos collaborateurs (travailleurs sociaux et psychologue) étudient toujours les possibilités de réintégration familiale avec les membres de la famille biologique. S’il n’y a pas de possibilité de réintégration, nous essayons de trouver la meilleure option pour l’enfant. Parfois, nos villages d’enfants sont l’une des meilleures solutions.

Cliniques externes

Les 11 villages d’enfants d’Amérique latine et d’Haïti disposent de cliniques de santé qui effectuent les premiers examens médicaux des enfants à leur entrée dans nos villages d’enfants.

Beaucoup de nos cliniques sont ouvertes à la communauté. Nous prenons également en charge les familles les plus vulnérables qui, faute de moyens, ne se rendent pas dans les grands hôpitaux publics. Tout au long de l’année, plusieurs brigades médicales se rendent dans nos villages d’enfants pour prodiguer des soins à nos enfants et à la communauté locale.

En Haïti se trouve également l’hôpital pédiatrique St Damien. Il s’agit du seul hôpital pour enfants du pays. Des milliers de femmes enceintes et d’enfants y reçoivent chaque année les soins médicaux nécessaires. Pour en savoir plus, cliquez ici.