Grâce à la bourse de NPH, Marlon a maintenant une chance dans la vie

Marlon grandit pendant ses premières années à Lima, la capitale du Pérou. Sa situation familiale est difficile et son papa violent quitte la famille alors que Marlon et son frère Mario sont encore très jeunes.

Sa maman n’a pas de revenu fixe et fait un peu de commerce dans la rue. Elle ne gagne pas assez pour faire vivre la famille et encore moins pour envoyer Marlon et son frère à l’école. Les frères sont complètement livrés à eux-mêmes.

Marlon et son frère, Mario

Marlon souffre de malnutrition et n’a jamais reçu d’éducation scolaire

C’est pourquoi le gouvernement décide de placer les deux frères dans le village d’enfants de NPH Pérou. Marlon a alors huit ans. Quand ils arrivent chez Nuestros Pequeños Hermanos (NPH), en février 2014, ils souffrent de malnutrition, n’ont aucune éducation scolaire et ne savent pas ce que signifie avoir une famille soudée.

Difficultés d’apprentissage

Au début, Marlon a eu du mal à faire ses preuves à l’école. Il ne savait pas à quoi s’attendre et était très vulnérable en raison de sa situation familiale. Grâce à l’attention constante de ses enseignants et des éducateurs, il a trouvé la force et le courage de persévérer malgré tout. L’année dernière, Marlon a obtenu son diplôme de l’école primaire. Grâce à nos donateurs, Marlon a reçu une bourse d’études afin qu’il puisse aller à l’école secondaire.

Marlon s’épanouit dans son éducation scolaire et dans sa vie quotidienne

Son éducateur, Eddy Martinez, déclare : « Marlon est l’un des garçons les plus heureux et les plus sympathiques de San Martin. Un garçon si joyeux s’intègre facilement au sein du groupe et se fait rapidement des amis. Au début, Marlon n’a pas eu la vie facile, ce qui est compréhensible quand on vient d’une telle situation. Mais grâce à la persévérance de Marlon et de ses professeurs, il a complètement changé. Ses bulletins scolaires s’améliorent progressivement et il constate que ses efforts portent vraiment leurs fruits. En plus de l’école, il a également la possibilité de faire du sport. Marlon aime le football et Luis Suàrez est son joueur préféré. »

Chaque enfant a droit à l’éducation !

Grâce à nos fidèles donateurs, Marlon peut désormais appeler le village d’enfants « San Martin » de
NPH Pérou, « son foyer ». Sa maman et sa grand-mère vivent toujours à Lima et, malheureusement, tentent chaque jour de joindre les deux bouts.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.